Cristal Union, Cérèsia et ARD solidaires

Par Richard Cremonini, le 25/03/2020 (mis à jour le 25/03/2020 à 14:01)
Cristal Union, Cérèsia et ARD solidairesCristal Union et Cérèsia ont mis des masques à disposition. ARD produit des solutions hydroalcooliques.
  • ARD répond présent 15 000 litres de solutions hydroalcooliques (protocole OMS) ont été produits depuis le début de la crise Covid-19 par ARD à Pomacle.
    © Vivescia
Cristal Union et Cérèsia ont mis des masques à disposition. ARD produit des solutions hydroalcooliques.
 

« Par solidarité avec tous les professionnels de santé engagés en première ligne dans le combat contre le coronavirus Covid-19, le groupe coopératif Cristal Union s’est mobilisé en mettant 4 000 masques chirurgicaux à disposition de l’hôpital de Châlons-en-Champagne, qui les a dispatchés sur les autres hôpitaux de la région », a-t-on appris par un communiqué.
Cristal Union a également procédé à l’arrêt temporaire d’une partie de sa production de bioéthanol au profit de la production d’alcool éthylique afin de répondre à la demande de biocide en forte croissance.
Avec une propagation de plus en plus rapide du virus Covid-19, le Groupe Cristal Union a en effet décidé d’arrêter la production de bioéthanol à La distillerie d’Arcis sur Aube qui a une capacité de 7 000 hl/j, a arrêté sa production de bioéthanol au profit de l’alcool éthylique, labellisé Biocidal et PharmEthyl. Cristal Union produit cet alcool éthylique qualité surfin à 96 et 99°, pour servir les besoins des industries de l’hygiène et des biocides.
Les clients sont livrés par citerne de 30 000 litres à partir de trois sites, situés dans le Grand Est : Arcis sur Aube (10), Cristanol à Bazancourt (51) et Dislaub à Buchères (10). Ce dernier dispose d’un atelier de conditionnement capable de satisfaire les besoins des officines, par containers de 1 000 litres, fûts de 200 litres et bidons de 10 à 20 litres.
« Depuis la fin janvier, nous avons quintuplé notre production d’alcool pharmaceutique et biocide pour alimenter les services de santé. Nous améliorons nos rendements pour augmenter encore notre production » a indiqué Olivier de Bohan, résident du Groupe Cristal Union.
Il a également déclaré : « le gouvernement a réaffirmé le caractère stratégique de nos filières agricoles et agroalimentaires, reconnues d’utilité publique pour nourrir les populations, en rappelant que la santé et l’alimentation sont les deux préoccupations principales de nos concitoyens. Le monde agricole est mobilisé pour répondre à ces enjeux cruciaux. Dans ce contexte de crise sanitaire, à travers le sucre et l’alcool issus des productions de nos adhérents, notre Groupe coopératif est plus que jamais prêt à relever ces défis. Au-delà de notre vocation à répondre aux enjeux alimentaires, il en va de notre responsabilité agricole et industrielle d’assurer la continuité de l’activité tout à la fois dans les champs et sur nos sites de production et d’expédition, afin de continuer à fournir l’ensemble de nos clients. »

ARD produit des solutions hydroalcooliques

Par ailleurs, 15 000 litres de solutions hydroalcooliques (protocole OMS) ont été produits depuis le début de la crise Covid-19 par ARD (Pomacle 51), filiale du groupe Vivescia dédiée à la recherche et développement en biotechnologies, a-t-on appris par un communiqué.
« Dès le début de la crise du Covid-19, ARD via sa filiale détenue à 100 % - Wheatoleo, producteur de tensioactifs biosourcés notamment pour la détergence - s’est mobilisée pour produire rapidement des solutions hydroalcooliques selon le protocole de l’OMS et fournir dans un premier temps, ARD et les salariés Vivescia sur l’ensemble du territoire coopératif, ainsi que plusieurs sites des filiales industrielles du Groupe : Néalia, Kalizéa, Malteurop, les Grands Moulins de Paris (Marseille, Reims)… », poursuit le communiqué.
Plusieurs acteurs de la région Grand Est ont pu être livrés de plusieurs tonnes de solution hydroalcoolique parmi eux le centre hospitalier intercommunal nord Ardennes de Charleville-Mézières, l’hôpital et l’Ehpad de Rethel, le CHU d’Amiens, les gendarmeries locales, des pharmacies, centres médicaux, médecins généralistes.

« Pour répondre à ces sollicitations, ARD envisage dans la mesure du possible d’augmenter sa capacité actuelle de 5 000 litres de production par jour à 7 000 litres par jour », conclut le communiqué.

Cérèsia collecte gants et masques

Enfin la coopérative Cérèsia qu'elle apportait son soutien aux personnels hospitaliers.« Cérèsia répond à la demande de réquisition des masques, combinaisons et gants. La collecte disponible dans ses magasins a été répartie et livrée aux instances régionales de son territoire », indique un communiqué.


Vos réactions :


La rédaction vous propose :

Accès abonnés
Accès abonnés
Edition numérique
Journal en ligne
Annonces légales
Annonces légales
Dossiers
Dossiers
Abonnez-vous
Abonnez-vous